Pied de cochon en cassolette

Vous l’aurez remarqué, je ne cuisine jamais de viande… pour la simple et bonne raison que je n’en achète pas. J’en mange quatre fois par semaine à la cantine quand je travaille, et cela me suffit. Pendant les vacances, je veille à avoir un régime équilibré en consommant du poisson une fois par semaine et des légumes riches en protéines.

Seulement voilà, une fois n’est pas coutume, quand mes parents ou des invités viennent, j’essaye de faire plaisir à tout le monde (et à moi aussi, hein !).

Je vous propose donc cette belle recette de pieds de cochon, gentiment soufflée par un être bienveillant, au travail.

Pour réaliser cette tuerie, prévoyez environ quatre heures (oui oui, quatre heures).


SAMSUNG CAMERA PICTURES


Liste des ingrédients (pour deux personnes)

  • un pied de cochon
  • une carotte
  • un poireau
  • une pomme de terre
  • une branche de céleri
  • deux belles gousse d’ail
  • un demi oignon
  • une branche de thym
  • une feuille de laurier
  • un cube de bouillon de volaille
  • pain sec
  • deux petites échalottes
  • sel, poivre

Cuisson du pied de cochon

Dans une cocotte en fonte, préparez un bouillon : portez à ébullition un grand volume d’eau avec la carotte, le blanc de poireau, la pomme de terre, la branche de céleri, l’ail, le demi oignon, le thym, le laurier et le cube de bouillon de volaille. Ajoutez ensuite le pied de cochon et faites le cuire à feu doux durant deux bonnes heures. Vous pouvez pousser facilement jusqu’à 2h30, cela vous facilitera l’étape suivante.

Deuxième cuisson

Désossez votre pied de cochon : mis à part les os, tout le reste se mange. Attendez que le pied soit tiède avant de commencer, mais pas froid, car cela complique l’exercice ! Une fois cette première étape effectuée, hachez ce qu’il vous reste de votre pied de cochon : en ce qui me concerne, j’ai particulièrement quand c’est fin : je trouve que cela fait moins gras (même si à la base, je vous l’accorde, je ne vous présente pas un plat de régime).

Dans une poêle et sans matière grasse (on ne va pas abuser tout de même), faites ensuite revenir votre hachis en ajoutant, si vous le souhaitez, deux petites échalotes. Laissez cuire à feu moyen pendant dix minutes environ, le temps que votre « viande » se colore et caramélise un peu. Attention, ça saute ! Salez et poivrez en fin de cuisson.

Troisième cuisson

Déposez votre hachis caramélisé dans des ramequin ou de petites cocottes. Râpez votre pain sec de manière à obtenir une fine chapelure. Saupoudrez-la sur les ramequins et mettez le tout à dorer au four, à 200°, durant 10 minutes environ. A la sortie du four, laissez un peu refroidir avant de servir.

Pour accompagner le tout, j’ai choisi de faire léger : un peu d’épinards, une purée de topinambours et une petite purée de patidoux pour la couleur (dont je vous parlais il y a quelques temps). Et même pas de crème fraîche ! Bon, bon, j’avoue, un peu dans les épinards quand même

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s