Mes textes : 18 octobre 2014

La disparition

tumblr_inline_nj1u2fwltn1t3kdp8

À nous compagnons de la lune,
Solitaires, au creux des dunes,
Errant marchant et trébuchant
Et les pieds en sang…
Le souffle sur la nuque.

Solitude qui nous poursuit„
Nous terrorise, nous détruit,
Enchaînés de poulpes et de pieuvres
Et le ventre en sang…
Le souffle sur la nuque.

Désert autour de nos hanches,
De l’abandon, la lumière blanche,
Aveuglés piégés encerclés
Et les yeux en sang…
Le souffle sur la nuque.

Les matins froissés se taisent,
Les couchants gris aussi nous pèsent
Et mâchent et crachent nos idéaux
Et la gorge en sang…
Le souffle sur la nuque.

Nous disparaîtrons.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s