Mes textes : 31 mars 2014

Les éventreuses

286982_5a90945ca4f598eafaa23ecf1ea53400

De lointains en lointains
Nous voilà
Les corps abandonnés
Les pensées éventées
Amoureuses – perdues
Promeneuses éperdues

De lointains en lointains
Nous voilà
Eventreuses aux seins lourds
Les boucles brunes toujours
Crevant, crevant la nuit
Crépuscules indécis

De lointains en lointains
Tes mains qui m’enveloppent
Bercée contre la roche
Hors d’atteinte

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s