Mes textes : 16 juillet 2012

Menthe poivrée

tumblr_inline_nj1sloylym1t3kdp8

Menthe poivrée autour de ton cou.

Est-ce le vent ou la pluie
Que murmurent les feuilles?

Les volets en tuile et les yeux mi-clos.
Ciel indécis.

Et les livres, oh, ces livres –

Le temps que la chaleur s’apaise
Quelques minutes encore
Quelques minutes seulement

– nous emportent.

Menthe poivrée autour de ton cou.

Était-ce le vent
Ou bien la pluie,

Et déjà la nuit tombe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s