La Sachertorte

La voilà, ma madeleine, mon défi perpétuel : la Sachertorte (et prononcez Zarèrtorté, svp !). Elle a été inventée à Vienne, par un jeune apprenti du nom de Sacher, qui remplaçait son boss pour la journée. Par la suite, la recette a été source de querelle entre les différents héritiers et elle est aujourd’hui bien gardée dans un coffre fort. La Sachertorte originale, c’est bien entendu à l’hôtel Sacher qu’il faut la déguster.

Depuis que je sais cuisiner et que j’ai découvert le merveilleux pays de Princess B. (l’Autriche), je n’ai qu’un but dans l’existence (ou presque) : réussir la parfaite Sachertorte. Pas évident cependant, quand la pâtisserie n’est pas votre point fort et que vous n’êtes pas fichue de réussir une génoise au chocolat.

Seulement voilà, à force de tentatives, j’ai tout de même réussi à atteindre un gâteau qui ressemble plutôt à la Sachertorte de mes souvenirs. Il y a encore quelques progrès à faire. Ainsi, si vous savez faire un glaçage qui durcit et qui garde malgré tout un certain fondant, laissez tomber le mien. Enfin, pour le cacao en poudre, il vous faut utiliser du vrai cacao, et non du Nesquick ou du Banania, car ils contiennent trop de sucre. Idem pour la confiture d’abricot, si vous en trouvez une peu sucrée, le résultat n’en sera que meilleur.

Pour réaliser cette merveille culinaire, vous aurez besoin de beaucoup trop de temps (3h30 si vous vous débrouillez bien) et d’une patience infinie.

.



Liste des ingrédients

  • 4 oeufs
  • 100g de sucre
  • 40g de farine
  • 40g de maïzena
  • 3 CAS de cacao en poudre 
  • 20 grammes de beurre
  • confiture d’abricot sans morceaux
  • 150g de chocolat noir
  • 150g de beurre doux
  • 150g de sucre glace
  • 5cl de lait

La génoise – 45mn + 30mn (refroidissement)

Dans un premier temps, tamisez la farine, la maïzena et le cacao en poudre, car si vous n’êtes pas équipé, ça prend trois plombes et c’est vraiment vraiment chiant. Attention, cette étape est très importante, donc même si ça nous enquiquine fortement, on ne la zappe pas.

Préchauffez le four à 180°. Remplissez une casserole d’eau, à mi-hauteur, et portez à ébullition. Dans un saladier, versez les oeufs et le sucre. Retirez la casserole du feu une fois que l’eau bout, et placez le saladier sur la casserole, sans que le fond du récipient ne touche l’eau. Mélanger ensuite avec un batteur électrique pendant minimum cinq minutes, afin d’obtenir un mélange épais et onctueux, qui a doublé de volume. Lorsque l’on retire les fouets, des pics doivent se former. Au bout de cinq minutes, enlevez la casserole et continuez à mélanger jusqu’à ce que le mélange refroidisse, à savoir 10 minutes environ (ouais, il faut avoir la foi). Incorporez ensuite petit à petit et tout doucement le mélange farine-maïzena-cacao à l’aide d’une cuiller en bois et remuez, comme vous le feriez pour une mousse au chocolat. Ne mélangez pas trop, car l’appareil risquerait de retomber. Enfin, ajoutez le beurre fondu d’un coup, en l’incorporant vite, mais avec précaution.

Versez le tout dans un moule beurré et enfariné et faites cuire 25 minutes en chaleur tournante. Laissez ensuite refroidir.

Le garnissage – 5mn (ou 35, si la confiture a des morceaux !) + 20mn au réfrigérateur

Si par malheur, vous avez acheté de la confiture AVEC des morceaux : Dans une petite casserole, faites chauffer l’équivalent d’un pot de confiture d’abricot, puis, passez le tout à la passoire, de manière à obtenir une confiture sans aucun morceau.

Coupez ensuite votre génoise en deux, dans le sens de l’épaisseur, et posez la moitié inférieure sur une grille. Tartinez-la allègrement de confiture. Reposez l’autre partie dessus, et laissez ensuite reposer au moins vingt minutes au frigo.

Le glaçage – 40mn + une heure au réfrigérateur

Dans un saladier, mettez 150g de chocolat, 150g de sucre glace tamisé, 150g de beurre et 5cl de lait. Faites fondre ensuite le tout au bain-marie, en remuant le moins possible. Lorsque le beurre et le chocolat ont fondu, retirez le saladier du feu sans vous brûler et mélangez jusqu’à obtention d’un appareil bien homogène. Laissez refroidir à température ambiante.

Pour glacer votre gâteau, le mieux est encore de le faire sur une grille, au-dessus de l’évier, pour éviter le carnage. A l’aide d’une louche, versez le glaçage sur la génoise et essayez de la répartir le mieux possible. Vous pouvez éventuellement utiliser une spatule pour les côtés. Une fois cette opération périlleuse achevée, placez le gâteau sur une assiette (sans vous en mettre partout) et laissez reposer au frais pendant au moins une heure (3h étant le top du top).

Vous pourrez ensuite enfin, non sans une certaine fierté, déguster votre merveilleuse, votre succulente Sachertorte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s