J’ai lu… Thomas Mathieu

Les crocodiles 2014                                                         Thomas Mathieu

Présentation de l’éditeur :

Thomas Mathieu illustre des témoignages de femmes liés aux problématiques du harcèlement de rue et du sexisme ordinaire. Les décors et les personnages féminins sont traités en noir et blanc de manière réaliste tandis que les hommes sont représentés sous la forme de crocodiles. Le lecteur ou la lectrice est invité à épouser le point de vue de la femme qui témoigne et à questionner le comportement des « crocodiles » quand ils endossent le rôle stéréotypé de dragueurs ou de prédateurs dominants.


SAMSUNG CAMERA PICTURES


A l’origine du livre de Thomas Mathieu, il y a ce tumblr, repris récemment par Juliette Boutant. Je le suivais régulièrement, aussi, quand le format papier est sorti, je n’ai pas hésité une seconde avant de me l’acheter. 

Thomas Mathieu y dénonce le sexisme, qui est le plus souvent dans le livre le fait des hommes, qu’il représente alors sous forme de crocodiles : qu’il s’agisse du harcèlement de rue, des relations consenties au sein du couple ou des agressions sexuelles, de nombreux thèmes sont abordés sur les relations hommes-femmes et ce qu’elles peuvent avoir d’humiliant ou de discriminant envers les femmes. 

Mais Thomas Mathieu ne rédige pas un ouvrage qui s’en prendrait aux hommes : les représenter sous forme de crocodile permet justement une certaine distance, puisque cela aide à montrer que les hommes ne sont pas tous des crocodiles, mais également que tous les crocodiles ne sont pas des hommes.

Alors oui, les anecdotes – des histoires vraies, donc – sont souvent glauques et font froid dans le dos. Quand ma tendre moitié l’a lu, il n’en croyait pas ses yeux. Pas tellement d’ailleurs face aux histoires les plus sordides, mais plutôt celles du harcèlement quotidien dont les femmes peuvent être les victimes, qui vont du « Hey, Mademoiselle, t’es charmante » au type qui se frotte contre toi dans le métro, en passant par le « Vas-y sale pute, pourquoi tu m’réponds pas ? ». Le sujet avait été abordé il y a quelques années dans un reportage d’Envoyé Spécial, que vous pouvez retrouver ici. Si ce documentaire, ainsi que la première partie du livre de Thomas Mathieu sont très descriptifs et ne font en somme que dénoncer une pratique misogyne, voire violente, une des forces de cet ouvrage engagé est à mon sens qu’il ne se limite pas au constat, mais donne également des stratégies, sa basant souvent sur la solidarité aux victimes, leur montrant comment dépasser leur peur. 

L’ouvrage se veut donc également pédagogique, dans la mesure où il cherche à éduquer au respect, mais également à apprendre à se défendre. Ainsi, l’auteur donne des conseils pour savoir comment réagir en cas de harcèlement, que l’on en soit victime ou témoin. Il nous fait réfléchir à l’attitude culpabilisante ou même menaçante que nous pouvons parfois adopter envers les femmes dans des situations qui nécessiteraient au contraire davantage de compréhension (le fameux « t’as vu comment elle est habillée, aussi ! »). 

Extrait :

crocodiles

648x360_planche-bd-projet-crocodiles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s