Mes textes : 13 septembre 2011

Marie la blanche

tumblr_inline_nj1rtbyd8j1t3kdp8

Cette nuit sera blanche
Et tes hanches arrondies
Caresseront l’absence
De mon corps dans ton lit

Je me suis enfuie, Marie
Marie regarde le vide
Avide de ne plus le voir
Mais le vide demeure noir
Noir le vide, blanche la nuit
Et Marie, seule dans notre lit
Je suis partie, Marie

Marie au corps blanc, comme la nuit
Sans un bruit se lève hors du lit
Mais le silence enveloppe tes hanches
Et mon absence arrache un cri
Aux douces lèvres blanches
De Marie
Un cri blanc, comme la nuit
Qui retombe sur le lit

C’est ainsi, Marie
Marie s’avance contre l’absence du lit
De sa main blanche, Marie
Défait les plis de ma présence
Et de sa bouche aux lèvres douces blanchies
Marie souffle, souffle sur la nuit
Qui s’engourdit, transie
Blanche la nuit
Mais Marie la blanche
Aux hanches arrondies
Dépliant mon absence
En son creux s’est endormie
Dans son lit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s